Rechercher
  • Petit Budo

Hanami, saison des cerisiers en fleur

Du Japonais HANA 花, "FLEUR" ET MI 見 "REGARDER", le Hanami est une tradition pluriséculaire au Japon. En avril, avec la floraison des cerisiers, les familles se pressent dans les parcs pour profiter de ce superbe spectacle. Il existe plus de 600 variétés de sakura et la couleur des fleurs varient du rouge au blanc en passant par tout un éventail de roses.


Le hanami remonterait à l'ère Nara (VIIIe siècle) avec l'admiration des pruniers en fleur. C'est seulement à l'époque Heian (794-1185) que la fleur de cerisier devient l'objet de contemplation.


Cette saison, quoi qu'éphémère puisqu'elle ne dure qu'une dizaine de jours, marque le début de la saison de plantation du riz (essentiel dans l'alimentation japonaise). Elle symbolise aussi le caractère éphémère de l'existence. Une sorte de carpe diem.


Le hanami est célébré dans tous les domaines : pâtisseries en forme de sakura, thé parfumé à la fleur de cerisier, peinture, habillement etc.


Exemple de pâtisserie proposée par le pâtissier lyonnais Sébastien Bouillet.












Les fleurs de sakura sont très présentes sur les tissus japonais et ce depuis plusieurs siècles. Les estampes japonaises des grands peintres (Hiroshige, Utagawa, Hokusai...) témoignent de la richesse des motifs sur les vêtements des femmes de leur temps.




Le type populaire,

Utagawa Kunisada (1786 - 1864)


On notera le motif sakura à fond bleu sur l'habit du personnage représenté.














Néanmoins, le symbole est complexe car, outre sa portée poétique indéniable, la fleur porte aussi un symbole identitaire national très fort. C'est en effet un symbole rattaché au pouvoir impérial, par opposition à la fleur de prunier associée au pouvoir impérial chinois. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, le pouvoir japonais utilise le symbole pour unifier la population. La fleur symbolisant le caractère éphémère de la vie, certains pilotes kamikazes iront jusqu'à peindre des fleurs de sakura sur leur avion avant leur mission suicide.


Malgré cette utilisation nationaliste, la fleur reste un symbole populaire, principalement célébré pour sa beauté, le passage à une nouvelle période (renaissance de la nature, début de l'année scolaire au Japon), ce moment est reconnu mondialement. En effet, on peut célébrer le hanami aux parcs de Sceaux à côté de Paris, mais aussi à Strasbourg autour du Parlement Européen.

7 vues0 commentaire

Livraison gratuite pour toute commande